This page is not available in your selected language. Your language preference will not be changed but the contents of this page will be shown in English.

Pour changer votre emplacement actuel, veuillez en sélectionner un dans la liste d’emplacements Julius Bär ci-dessous. Si votre emplacement n’est pas listé, sélectionnez international.

E-Services

Veuillez sélectionner
e-Services supplémentaires

*Votre localisation actuelle est une approximation basée sur votre adresse IP et ne correspond pas nécessairement à votre nationalité ou votre lieu de résidence.

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter Insights

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter Insights

Villes du futur: plus intelligentes et plus durables

Bien que la vie citadine ait été durement touchée par la pandémie de coronavirus, nous pensons que les villes elles-mêmes devraient rebondir et maintiendront leur rôle de moteur de croissance de l’économie mondiale, comme après chaque crise.

Imprimer
share-mobile

Partager

Partager

Un lent retour à la normale      
Certaines villes du monde ont été très durement frappées par le coronavirus et tous les commerces ont été confrontés à des défis inattendus. Nous ne pensons pas pour autant que les villes vont disparaître. Si l’on prend New York comme exemple, la ville a survécu à la grippe espagnole, à de nombreuses crises financières ainsi qu’aux attaques terroristes de 2001. À chaque fois, la ville a su ressurgir de ses cendres.

Il y aura sans doute davantage de personnes travaillant depuis leur domicile, mais tous les métiers ne se prêtent pas à ce modèle et même dans les cas applicables, le besoin d’interaction sociale laisse à penser qu’il est peu probable que le télétravail à temps plein devienne la norme. Le nombre de bureaux diminuera peut-être, mais la demande en locaux administratifs ne devrait pas s’effondrer totalement. Si certains bureaux devenaient superflus, ils seront sans doute transformés en logements, tels que les lofts.

Bien que la tendance à l’urbanisation puisse ralentir en raison de la pandémie, elle demeure néanmoins et doit plus que jamais être abordée d’un point de vue de la qualité de vie.

Carsten Menke, Head of Next Generation Research

Dans la vie privée, les personnes sortant du confinement ont envie de sortir et de profiter des bars, des cafés et des restaurants; de se rendre dans leurs boutiques, musées et galeries préférés; et de voir des concerts. Ils veulent faire tout cela avec leurs amis afin d’enrichir leur expérience.

Il y a des indicateurs convaincants qui laissent entendre que les villes resteront des moteurs de croissance pour l’économie mondiale. Bien que la tendance à l’urbanisation puisse ralentir en raison de la pandémie, elle demeure néanmoins et doit plus que jamais être abordée d’un point de vue de la qualité de vie.

Habitabilité et développement durable

Les communes dites habitables doivent permettre à leurs habitants de se sentir en sécurité et être durables sur le plan environnemental, en proposant des transports publics appropriés, des logements abordables et une égalité d’accès aux soins, à l’éducation et aux espaces publics. Le développement durable doit être une notion centrale.

La pandémie de la Covid-19 nous a rappelé à quel point nos systèmes économiques sont vulnérables face aux chocs. Elle a également accru le désir de soutenir des entreprises qui contribuent activement à la réduction des inégalités dans la société. Les points faibles de la production en flux tendu ont été mis en évidence, soulignant l’importance des structures stables, résistantes et durables.

Les sociétés aux scores ESG (critères environnementaux, sociaux et de gouvernance) élevés se sont révélées plus résistantes que les autres pendant la crise actuelle, car elles sont plus agiles et limitent les risques grâce à leurs pratiques professionnelles responsables. Cette prudence peut non seulement aboutir à des bilans plus stables, mais elle peut également mener à une structure plus solide et durable en général, ce qui sera fondamental pour les villes du futur.

Nous sommes convaincus qu’écarter le modèle des villes en raison de la pandémie est infondé. Les villes ont façonné notre monde par le passé et elles continueront de le faire à l’avenir.

Carsten Menke, Head of Next Generation Research

Infrastructures numériques
La technologie est un outil pouvant rendre nos villes plus intelligentes et plus durables. Dans une ville intelligente, tout sera connecté: les feux de circulation, l’éclairage dans les rues, les bâtiments, les routes et les véhicules autonomes qui les emprunteront. Les villes intelligentes dépendront largement des données qui seront récoltées par une multitude de capteurs et de caméras disséminés partout dans la ville pour récolter des informations sur la circulation, la température, la qualité de l’air et l’humidité, à l’extérieur comme à l’intérieur. Les villes intelligentes faciliteront nos vies grâce aux technologies de télécommunications de nouvelle génération ainsi qu’à l’usage d’intelligence artificielle et d’infonuagique.

La cinquième génération de réseaux mobiles (5G) est en cours de déploiement dans le monde entier. Ce développement des infrastructures numériques est essentiel pour préparer nos villes à l’avenir. La 5G devrait ouvrir la voie à l’Internet des objets.

Grâce à tous ces appareils connectés, une gestion plus intelligente de l’énergie, de l’eau et des déchets pourra être mise en place et ainsi contribuer à une utilisation plus efficace des ressources dans les villes, l’objectif final étant de les rendre plus durables.

Afin de mieux préparer nos villes pour l’avenir, nous considérons que le développement des infrastructures numériques est une nécessité absolue, indépendamment de la crise de coronavirus. Néanmoins, la pandémie a servi de catalyseur aux investissements dans les infrastructures en général, avec des plans de relance déployés partout dans le monde.

Technologie du bâtiment
Outre les investissements dans de nouveaux bâtiments, il est indispensable de moderniser les structures existantes afin qu’elles restent conformes aux réglementations changeantes et d’être en mesure de conserver les locataires ou d’en attirer des nouveaux.

Les fournisseurs de systèmes comme les ascenseurs, les escaliers roulants, le chauffage ainsi que la ventilation devraient tous bénéficier de ces investissements. De plus, il se peut que la pandémie accélère l’adoption de technologies qui n’auraient encore jamais été envisagées auparavant.

Les fabricants d’équipements spécialisés, comme les systèmes de climatisation équipés de désinfectant et de capteurs d’ambiance capables de détecter les niveaux d’humidité générale, devraient désormais bénéficier d’une demande beaucoup plus élevée des entreprises afin de veiller à la santé des employés.

La capacité de convaincre le personnel que leur santé n’est pas mise en danger sur leur lieu de travail sera un catalyseur important pour qu’ils reviennent au bureau. Les bâtiments intelligents seront d’une aide précieuse pour atteindre cet objectif.

Market Outlook

Quels thèmes seront pertinents pour les trois prochains mois? Julius Baer partage ses opinions sur l’économie et les marchés financiers.