Pour changer votre emplacement actuel, veuillez en sélectionner un dans la liste d’emplacements Julius Bär ci-dessous. Si votre emplacement n’est pas listé, sélectionnez international.

E-Services

Veuillez sélectionner
e-Services supplémentaires

*Votre localisation actuelle est une approximation basée sur votre adresse IP et ne correspond pas nécessairement à votre nationalité ou votre lieu de résidence.

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter Insights

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter Insights

Comme le coût des technologies de pointe continue de diminuer, de nouvelles applications seront lancées, créant ainsi des opportunités de combiner ces technologies de nouvelles manières. Cela pourrait accélérer le rythme de l’innovation et en élargir le champ. Les consommateurs continueront de profiter du progrès technologique mais seuls les acteurs très innovants en sortiront gagnants. L’ère numérique du XXIe siècle a déjà bouleversé notre vie en mettant l’Internet et les smartphones à la portée de tous. Les technologies continueront de remodeler la société dans les prochaines décennies.

Automatisation et robotique
Les robots du passé ont permis d’atteindre des niveaux sans précédent de production de masse en automatisant les tâches extrêmement répétitives et gourmandes en main-d’œuvre d’un bout à l’autre de la chaîne de valeur. Toutefois, les robots du futur ne se contenteront pas de perpétuer la tendance aux gains d’efficacité successifs. Ils vont plutôt permettre de produire au moyen de procédés jusque-là impossibles à mettre en œuvre. Nous assistons actuellement à l’avènement de la quatrième révolution industrielle (« industrie 4.0 »). Cette révolution est largement le fruit de technologies qui reposent sur des systèmes intelligents articulés autour de réseaux numériques.

Cloud computing et intelligence artificielle
Le cloud permet aux entreprises de louer des infrastructures technologiques, les frais y afférents (toujours plus bas) étant classés comme des dépenses d’exploitation et non plus comme des immobilisations. Les offres cloud permettent aux entreprises d’accroître plus rapidement et plus facilement l’échelle de leurs opérations, d’où une plus grande agilité et une meilleure efficacité. Conjuguées au cloud, les solutions d’apprentissage automatique sont appliquées au « big data » pour en tirer de nouvelles et précieuses informations et ainsi accroître l’automatisation des tâches dans le secteur des services.

Cybersécurité
Le pionnier de la confidentialité Willis Ware a déclaré un jour, avec une pointe d’ironie, que « le seul ordinateur totalement sûr est celui que personne n’utilise ». On peine à imaginer ce que serait notre quotidien sans les ordinateurs. Il est plus que jamais nécessaire de disposer d’une bonne plateforme de cybersécurité numérique compte tenu de l’évolution des cyber menaces, notamment les risques accrus de détournement de données, la multiplication des actes de cybercriminalité financière, la dépendance croissante à l’égard de la disponibilité du cloud et la fréquence de plus en plus élevées des attaques par déni de service distribuées. Le segment de la cybersécurité deviendra probablement encore plus important en raison du niveau de sophistication grandissant des attaques pirates, de la multiplication des vecteurs d’attaque avec l’essor du télétravail et de « l’Internet des objets », d’une réglementation plus incitative et du cloisonnement technologique imputable à l’avènement d’un monde davantage multipolaire.

La finance du futur
Les technologies financières (« FinTech ») sont en train de redéfinir l’avenir de la finance. Cette expression évoque généralement les technologies qui aident les sociétés de services financiers à fonctionner ou à proposer leurs produits et services ou bien qui permettent aux entreprises ou aux individus de mieux gérer leurs finances. Les systèmes informatiques vieillissants et le rythme poussif de l’innovation au sein des mastodontes financiers crée de l’espace pour les entreprises de la FinTech, qui ciblent mieux les jeunes générations de consommateurs qui ne jurent que par leur téléphone portable. Les paiements numériques et la finance décentralisée sont en train de faire entrer le secteur de la finance dans un nouveau cycle d’innovation, voire une révolution financière.

Par ailleurs, nous assistons à l’émergence d’une nouvelle classe d’actifs, souvent appelée « crypto-actifs ». La technologie sous-jacente de la blockchain crée une multitude d’applications possibles : elle permet de se protéger de l’hyperinflation, de réduire les frais de transfert d’argent à destination des économies émergentes ou encore de favoriser l’avènement d’un nouveau système financier décentralisé et d’assurer la gouvernance d’organisations autonomes décentralisées. Certaines cryptomonnaies ont été créées dans le but de succéder à notre système bancaire actuel de réserves fractionnaires. En dépit de leur volatilité excessive, leur adoption plus large au fil des ans ainsi que le progrès technologique suggère qu’une part plus importante de notre vie financière pourrait passer par les cryptomonnaies à l’avenir.

Commerce numérique
Le commerce est en train de basculer structurellement dans le domaine du numérique. Partout dans le monde, les consommateurs sont de plus en plus à l’aise avec le shopping en ligne, y compris sur des terminaux mobiles. Au niveau mondial, l’e-commerce connaît un essor structurel. Les biens et les services achetés en ligne sont devenus un marché de 2 200 milliards de dollars avec un taux de croissance à deux chiffres. Le commerce dans son ensemble est en plein essor mais cette activité connaît un profond changement structurel, les points de vente physiques étant supplantés par les solutions d’e-commerce. Le déclin du commerce physique devrait se poursuivre et pourrait même s’accélérer à l’avenir. Ce déclin est principalement imputable à la part grandissante de la génération Y dans les rangs des consommateurs, à l’optimisation de la logistique de l’e-commerce, à l’analyse des données (big data), à l’engagement client et à la diminution des taux de retour des articles achetés en ligne.

Contenus numériques
Comme le disait le poète Juvénal, qui a vécu à l’époque l’Empire Romain, pour éviter que le peuple soit mécontent, il fallait lui donner du pain et des jeux (« panem et circenses »). De nos jours, le Colisée a été remplacé par les écrans et les gens aspirent toujours à se divertir. Le progrès technologique a permis des modèles de consommation de plus en plus nomades et « à la demande » pour la musique, la vidéo et les jeux vidéo. Seules les entreprises capables de s’adapter aux nouveaux formats et canaux de distribution pourront prospérer. Elles ne pourront pas se contenter de s’appuyer sur les catalogues de contenus et les modèles économiques existants.

Quelles mégatendances faut-il prendre en compte dans votre portefeuille ?

> Contactez-nous pour en savoir plus

Nous utilisons des cookies pour vous rendre notre site web plus convivial. Veuillez cliquer sur «accepter» ou «personnaliser les paramètres» pour personnaliser les cookies qui seront configurés. Vos préférences expirent après six mois. L’option par défaut «pas de consentement» s’applique si aucun choix n’est fait. Des informations détaillées sur le traitement des cookies et de la confidentialité des données ainsi que sur votre droit à retirer votre acceptation à tout moment sont disponibles sur notre site web dédié à la confidentialité des données.