Pour changer votre emplacement actuel, veuillez en sélectionner un dans la liste d’emplacements Julius Bär ci-dessous. Si votre emplacement n’est pas listé, sélectionnez international.

E-Services

Veuillez sélectionner
e-Services supplémentaires

*Votre localisation actuelle est une approximation basée sur votre adresse IP et ne correspond pas nécessairement à votre nationalité ou votre lieu de résidence.

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter Insights

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter Insights

Planification patrimoniale pour les femmes – conseils essentiels

Les femmes doivent-elles accorder une attention particulière à certains aspects de la planification patrimoniale et de la gestion financière? Selon Silke Mies, la réponse est «Oui, absolument». Au cours de notre entretien, cette professionnelle expérimentée de la planification patrimoniale chez Julius Baer nous livre ses conseils personnels sur ce qu’il convient de prendre en compte à chaque étape de la vie.

Imprimer
share-mobile

Partager

Partager

C’est une lève-tôt qui parle couramment le néerlandais et répond «Demandez à mon mari» quand on l’interroge sur son équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Mais sérieusement, comment fait-elle pour jongler avec ses obligations en tant que responsable de l’équipe Wealth Planning Advisory Europe de Julius Baer à Zurich, en Allemagne et au Luxembourg et les emplois du temps de ses deux enfants en bas-âge? «Mon mari est associé chez l’un des quatre grands cabinets de conseil. Néanmoins, nous avons vraiment mis en place une répartition des tâches équitable et une planification rigoureuse. Cette approche nous permet à tous les deux de voyager et d’être présents auprès de nos clients.»

En parlant de planification rigoureuse: Silke conseille des clients du monde entier, qui ont une vie personnelle complexe, sur les différents aspects de la planification patrimoniale. «J’adore le caractère international de notre clientèle. Chaque histoire est différente.» Et depuis près de quinze ans qu’elle travaille dans le domaine de la planification patrimoniale et fiscale, des histoires, elle en a entendu beaucoup. Elle travaille avec des membres de familles recomposées, des couples mariés et des individus. Néanmoins, prodiguer des conseils aux femmes est quelque chose qui l’intéresse tout particulièrement et elle intervient régulièrement comme oratrice lors d’événements de planification patrimoniale consacrés aux femmes. Nous lui avons demandé ce à quoi une femme doit réfléchir à différentes étapes de sa vie.

Eu égard à votre expérience en tant que spécialiste de la planification patrimoniale et fiscale, quels sont les facteurs qui ont le plus d’impact sur la planification financière pour les femmes?
Silke Mies: «Saviez-vous que les femmes allemandes ont dû attendre jusqu’en 1962 pour avoir le droit d’ouvrir un compte en banque et que, jusqu’en 1977, elles n’avaient pas le droit de travailler sans l’accord de leur mari? Ce ne sont que deux exemples mais la répartition historique des rôles et l’indépendance financière relativement récente des femmes ont encore un impact sur leur situation financière.»

Néanmoins, beaucoup de choses ont changé depuis cinquante ans. Aujourd’hui, les hommes demandent un congé paternité et des horaires de travail flexibles, les femmes sont plus nombreuses que les hommes sur les bancs de l’université et l’on observe une plus grande égalité dans l’ensemble. Les femmes d’aujourd’hui ont davantage confiance en elles, elles veulent travailler et constituer leur propre patrimoine pour pouvoir faire leurs choix de vie.

Malgré tout, l’Organisation internationale du travail a récemment constaté la persistance d’un écart de rémunération considérable (22%) entre les hommes et les femmes . Cet écart est imputable à hauteur de trois quarts à des facteurs tels que le choix du secteur d’activité, le niveau de diplôme et le temps travaillé. Le quart restant obéit encore à des raisons obscures. Il n’y a pas de réponse logique. Un jour, j’ai calculé que l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes se traduit, pour ces dernières, par une épargne inférieure de 40% au moment où elles partent à la retraite. Statistiquement, les femmes vivent aussi plus longtemps mais disposent de moins de ressources financières pour subvenir à leurs besoins pendant leurs vieux jours. Tout bien considéré, le graphique suivant donne une vue d’ensemble des facteurs qui influencent la planification financière des femmes:

Dans ces circonstances, quels conseils généraux pouvez-vous donner aux femmes en matière de planification patrimoniale?
D’après mon expérience, les trois aspects les plus importants sont les suivants:

  1. Définir clairement vos attentes dans la vie. Dans quel but épargnez-vous?
  2. Faites preuve de transparence et discutez proactivement de la planification patrimoniale avec votre conjoint ou vos proches.
  3. Veillez à ce que vos documents reflètent toujours votre situation actuelle.

Et plus précisément, à quoi les femmes doivent-elles réfléchir aux différents stades de leur vie?
J’ai récemment effectué une présentation sur ce sujet en mettant en scène un personnage fictif prénommé Julia pour faire ressortir les points essentiels. Julia traverse différentes phases de sa vie: apprentissage, université, emploi, concubinage, divorce, prise en charge de ses parents et départ à la retraite. Jetons un coup d’œil à ce qui est important pendant ces phases.

Apprentissage

  • Assumer ses responsabilités: pour la première fois de votre vie, vous êtes amenée à gérer votre propre argent. Même si l’argent ne coule pas à flots, vous l’avez gagné vous-même. Vous avez vraisemblablement un loyer et des factures à régler. Dans cette phase, il est crucial de connaître ses responsabilités et d’apprendre à gérer son argent, aussi modestes les sommes en jeu soient-elles. Vos revenus augmenteront au fil du temps mais l’état d’esprit que vous adopterez aujourd’hui restera sans doute ancré en vous.
  • Élaborer un plan d’épargne: même si vos revenus sont faibles, vous devez vous poser un moment pour analyser vos revenus, ainsi que vos charges, pour savoir si vous êtes en mesure d’épargner un peu tous les mois. Par ailleurs, vous devez vous demander à quoi servira votre épargne. Quel est votre objectif?
  • Contractez des assurances et vérifiez si vous avez droit à des aides financières: le moment est venu de vous atteler à «des choses de grands» et de réfléchir aux assurances dont vous avez besoin. Par exemple, je recommande toujours de vous renseigner sur les éventuelles aides à l’apprentissage dans votre pays de résidence.

Université

  • Anticiper: comptez-vous partir en semestre d’échange? Votre stage d’été sera-t-il rémunéré? Outre les points susmentionnés, vous devrez gérer votre argent de manière plus stratégique. Vous faire une idée de la somme d’argent dont vous avez besoin à tel ou tel moment de votre vie et établir un plan financier qui vous y aidera. Par exemple, vous devrez peut-être effectuer des heures supplémentaires dans votre job étudiant pour couvrir vos dépenses de la vie courante pendant votre stage d’été.

Emploi

  • Comprendre la fiscalité: dans la vie, il existe des lois universelles et l’une d’entre elles est que vous serez amenée à payer des impôts. Aurez-vous l’intelligence de vous plonger dans les subtilités de la fiscalité pour découvrir connaître quelles sont les charges déductibles? Il faut y consacrer du temps. C’est un investissement qui en vaut le coup.
  • Amorcer une planification financière: demandez-vous: Qu’est-ce qui est important pour moi sur les plans professionnel et personnel? Est-ce que je veux prendre un congé sabbatique dans deux ans ou avoir un enfant d’ici cinq ans? Est-ce que j’aimerais devenir rentière un jour? Maintenant que vous avez des revenus réguliers, vous pouvez véritablement commencer à constituer votre propre patrimoine et à élaborer un plan financier.
  • Planifier sa retraite: cela ressemble à un cliché, mais il y a plusieurs raisons pour lesquelles les experts recommandent de commencer à planifier sa retraite dès que possible. Plus on commence tôt, plus on a de possibilités.

Concubinage

  • Prenez l’initiative: de nombreuses femmes décident de se mettre en ménage, de se marier ou d’avoir des enfants un jour. Quel que soit votre choix, je vous conseille de ne pas confier à votre concubin la responsabilité de gérer vos finances et la planification de votre patrimoine. Soyez proactive et prenez l’initiative.
  • Suivez le modèle des «trois comptes»: si vous décidez de vous mettre en ménage, la situation change du point de vue de la planification patrimoniale. Il y a désormais deux revenus. En particulier, avant de vous marier, je recommande d’avoir une discussion franche et de signaler que vous souhaitez constituer votre propre patrimoine, à côté du patrimoine familial. Cela peut se faire en suivant le modèle des «trois comptes»:

Votre salaire mensuel et celui de votre concubin sont versés sur le compte numéro un. Vos charges mensuelles communes (loyer, frais d’assurance, frais de scolarité, etc.) sont payées à partir de ce compte. L’excédent est transféré sur les comptes numéros deux et trois. L’option la plus équitable consiste à diviser cet excédent à parts égales mais il revient au couple d’en décider. Dans l’ensemble, ce mode de fonctionnement permet aux deux concubins de contrôler leur propre argent, qu’ils pourront dépenser ou épargner.

  • Signez un contrat de mariage: ce n’est peut-être pas romantique mais les chiffres parlent d’eux-mêmes. En juin 2021 dernier, l’OCDE a publié un rapport qui analyse les taux de mariage et de divorce dans les pays de l’OCDE jusqu’en 2017. Le principal résultat n’a rien de surprenant: l’érosion des taux de mariage s’est accompagnée d’une augmentation des taux de divorce. Il y a deux aspects importants qu’une femme doit prendre en compte au moment de discuter d’un contrat de mariage: l’ajustement des droits à la retraite (comment le couple prévoit-il de lisser les 40% manquants?) et la pension alimentaire pour vous et pour les enfants.

Divorce

  • Espérer le meilleur, se préparer au pire: un divorce est une épreuve sur le plan émotionnel. Conclure un accord de mariage permet d’éviter un surcroît de stress pendant cette phase délicate. Si les bonnes mesures ont été prises, vous toucherez une pension alimentaire mensuelle (ainsi que vos enfants, s’ils décident de vivre avec vous). De plus, vous serez indemnisée si votre pension de retraite est plus faible car vous avez décidé de prendre du temps pour vous occuper des enfants. Enfin, vous aurez sans doute constitué votre propre patrimoine et disposerez de liquidités grâce au modèle des trois comptes.
  • Tenez vos documents administratifs à jour: contrats d’assurance, directives anticipées, factures de téléphone: tous ces documents doivent être actualisés pour refléter votre nouvelle situation.

Prise en charge de ses parents

  • Partager, c’est prendre soin de l’autre: il se peut que vos parents (ou vos beaux-parents) ne soient pas en mesure de couvrir leurs charges courantes ou de soins pendant leur retraite. Il est conseillé d’envisager cette possibilité afin de ne pas être prise au dépourvu. Il est plus facile de gérer une situation de ce type si vous avez, par exemple, convenu de couvrir ces dépenses à partir de votre compte joint.

Retraite

  • Se concentrer sur l’essentiel: même s’il peut être formidable de transmettre un héritage, il convient de prendre du recul pour se concentrer sur l’essentiel. Calculez la somme d’argent nécessaire au maintien de votre train de vie et trouvez la solution financière adéquate pour atteindre cet objectif. S’il vous reste suffisamment d’argent pour effectuer une donation à vos proches, c’est encore mieux.

Quelles tendances entrevoyez-vous à l’avenir?
Étudier à Londres, partir en détachement à Singapour et prendre sa retraite en Italie: nos styles de vie continueront de devenir de plus en plus internationaux. Par ailleurs, il y a tant de modèles de vie qui s’offrent aux femmes aujourd’hui: elles peuvent trouver leur bonheur dans le célibat, le mariage, une union civile ou dans le cadre d’une famille recomposée. Tant que vous assumez la responsabilité, communiquez de façon transparente et restez à jour dans votre paperasse, vous créerez des fondations solides pour parvenir à vos objectifs les plus chers.

Nous utilisons des cookies pour vous rendre notre site web plus convivial. Veuillez cliquer sur «accepter» ou «personnaliser les paramètres» pour personnaliser les cookies qui seront configurés. Vos préférences expirent après six mois. L’option par défaut «pas de consentement» s’applique si aucun choix n’est fait. Des informations détaillées sur le traitement des cookies et de la confidentialité des données ainsi que sur votre droit à retirer votre acceptation à tout moment sont disponibles sur notre site web dédié à la confidentialité des données.