This page is not available in your selected language. Your language preference will not be changed but the contents of this page will be shown in English.

Pour changer votre emplacement actuel, veuillez en sélectionner un dans la liste d’emplacements Julius Bär ci-dessous. Si votre emplacement n’est pas listé, sélectionnez international.

E-Services

Veuillez sélectionner
e-Services supplémentaires

*Votre localisation actuelle est une approximation basée sur votre adresse IP et ne correspond pas nécessairement à votre nationalité ou votre lieu de résidence.

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter Insights

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter Insights

Après un événement mondial majeur tel que l’actuelle pandémie de Covid-19, on s’attend à ce que les gens modifient leur comportement en matière d’investissement. Bien que nous ayons constaté quelques changements réactionnels à court terme, motivés par la volatilité du marché, le comportement à long terme reste relativement inchangé.

D’après les résultats du Baromètre des Familles Julius Baer de cette année, on constate que quelques thèmes distincts ont gagné en importance au cours des douze derniers mois, à savoir l’investissement responsable et les investissements non cotés, alors que le comportement d’investissement des familles HNW et UHNW est resté relativement stable.

Tendances en cours
L’intérêt pour l’ESG, le développement durable et l’impact n’est pas une nouvelle tendance, mais c’en est une relativement récente qui s’est accélérée considérablement. Comme le montre le Baromètre, il s’agit de l’un des sujets les plus abordés par les familles HNW et UHNW, et celui affichant le plus fort gain d’intérêt ces cinq dernières années. L’intérêt a certainement crû en raison de l’attention majeure portée à l’environnement et aux pratiques responsables depuis l’apparition de la pandémie, mais les jeunes générations d’investisseurs sont à l’origine de cette tendance depuis un certain nombre d’années et celle-ci va continuer à se développer bien après que la situation actuelle se sera calmée.

Les investissements non cotés constituent le second sujet de discussion qui connaît la plus forte croissance. De nombreux investissements d’impact sont des investissements non cotés, aussi n’est-il pas surprenant que ces deux sujets apparaissent ensemble. Un certain nombre de facteurs jouent en faveur des investissements non cotés en ce moment. Comme nous l’avons vu lorsque la pandémie a éclaté l’année dernière, les marchés liquides en particulier peuvent être extrêmement volatils à court terme. Cette volatilité du marché dans un portefeuille de titres peut être source d’insomnie pour les individus ultra-high-net-worth car ils peuvent difficilement l’ignorer. Toutefois, nous faisons de notre mieux pour les aider à comprendre qu’il s’agit en fait d’un phénomène temporaire et d’une opportunité d’investissement.

De nombreuses personnes pensent qu’investir dans des marchés cotés et liquides est difficile et risqué, tandis que les marchés non cotés sont bien plus faciles et sûrs, mais ce n’est pas le cas. Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients. Toutefois, vous ne percevez pas les fluctuations de cours avec les investissements non cotés, qui semblent bien plus stables. Ils présentent également une certaine exclusivité car tout le monde ne peut pas investir dans des entreprises sur le point d’être introduites en bourse, et cette exclusivité suscite l’appétit des investisseurs et des familles riches pour de tels investissements. Tandis que les marchés non cotés constituent une part importante d’un portefeuille de titres d’un HNWI, ce dernier ne doit pas complètement exclure ou oublier les actions cotées, car celles-ci possèdent des avantages sous-estimés.

Un changement de priorités
Le principal changement que nous avons constaté dans le sillage de la pandémie est que celle-ci a modifié les priorités des personnes. Aux États-Unis, par exemple, de nombreux baby-boomers ont pris une retraite anticipée. Non seulement leurs portefeuilles de titres ont affiché une très bonne performance grâce à la rapide reflation des marchés par la Réserve fédérale, ce qui signifie que leur valeur nette avait considérablement augmenté à la fin de 2020, mais ils ont aussi réalisé qu’il n’y avait pas que le travail dans la vie. Le nouvel accent mis sur la santé et la famille lors de la pandémie, conjointement à la commodité du télétravail, a signé le retour des considérations telles que la qualité de vie et le temps passé en famille en tête de liste des priorités des personnes. Malgré l’évolution et les intérêts communs aux familles fortunées, il est important de se rappeler qu’elles ont des besoins très singuliers et que leurs situations individuelles et exigences en matière d’investissement continuent d’être très variées. Lorsque vous avez un patrimoine important à gérer, cela nécessite beaucoup de temps, d’attention et de soins. La complexité est bien plus marquée que pour le client ou l’investisseur moyen et elle augmente encore plus pour les familles comptant plusieurs parties prenantes qui peuvent avoir différentes opinions. S’assurer que chacun est à son aise et en phase lorsqu’il s’agit de la manière de gérer l’argent constitue un problème complexe à résoudre.

En tant que gérant de fortune, la première chose à faire est de comprendre la psychologie des familles avec lesquelles nous travaillons. La seconde étape est de comprendre leurs projets de vie et leurs moyens financiers afin d’avoir une vision complète de leurs bilans, y compris les actifs que nous ne gérons pas nécessairement. Pour les familles elles-mêmes, la chose la plus importante qu’elles puissent faire est de s’assurer qu’elles disposent d’une bonne structure de gouvernance, avec des directives très claires sur les responsabilités et les obligations de chacun. Cela leur permettra d’évaluer les résultats et de s’assurer que tout est cohérent avec les objectifs familiaux. Ce n’est que lorsque ce cadre de travail est en place que nous pouvons travailler avec les familles pour établir une stratégie et déployer efficacement leur capital.

Si l’argent circule de la génération X à la génération Z au sein d’une même famille, vous observerez des différences plus marquées et d’éventuels conflits quant à la manière dont les personnes concernées pensent que l’argent doit être géré.

Yves Bonzon, Chief Investment Officer du Groupe

Une grande complexité
Avec les investisseurs UHNW, vous pouvez examiner le détail granulaire de l’allocation des actifs d’une manière bien plus spécialisée, ciblée et complexe que vous ne le pourriez avec un investisseur disposant d’un petit portefeuille. La complexité supplémentaire ne fera pas une grande différence sur un portefeuille de 2 millions d’USD en termes absolus. En revanche, dans le cas d’un portefeuille de 200 millions d’USD, cette complexité supplémentaire fera une différence en termes de dollars. C’est pourquoi être en phase et prendre le temps de revoir régulièrement l’allocation stratégique sur l’ensemble des opportunités – des marchés cotés et non cotés à l’ensemble du spectre des classes d’actifs, y compris les actifs de type crypto-monnaie – est également très important pour les familles fortunées et les family offices de nos jours. Afin de gérer toutes ces variables, avoir un partenaire expérimenté et de confiance peut s’avérer bénéfique car il peut aider à aller dans les moindres détails de la stratégie et de l’allocation d’actifs pour répondre au mieux aux besoins individuels des familles. Il peut également aider à atténuer les effets des pièges courants tels que l’excès de confiance, les biais d’ancrage (lorsqu’un investisseur fait une fixation sur un niveau particulier de patrimoine, ce qui peut nuire à sa capacité à prendre des décisions pragmatiques en ce qui concerne ce patrimoine), ou le manque de préparation qui découle d’un événement soudain de liquidité tel que l’entrée en bourse ou la vente d’une entreprise.

Il peut également aider les familles à surmonter les événements particulièrement difficiles tels que les périodes de transition patrimoniale. Lorsqu’il s’agit d’investir, il n’y a pas de grandes différences entre les milléniaux et la génération X – qui détient toujours la majeure partie de la fortune – ou entre les milléniaux et la génération Z. Toutefois, si l’argent circule de la génération X à la génération Z au sein d’une même famille, vous observerez des différences plus marquées et d’éventuels conflits quant à la manière dont les personnes concernées pensent que l’argent doit être géré ; une médiation et un conseil indépendants sont souvent requis pour aider à préserver et à accroître la fortune familiale dans ces situations. Alors que les douze derniers mois ont été sans précédent à de nombreux égards, le comportement d’investissement des familles HNW et UHNW reste relativement inchangé et les tendances déjà en cours avant la pandémie continuent de dominer. Toutefois, la pandémie a changé les perspectives des familles et ces dernières continuent de faire face à une complexité croissante. Avoir un conseiller de confiance dans ces périodes d’incertitude est plus important que jamais.

Baromètre des familles Julius Baer

Notre baromètre des familles porte sur les principales conclusions d’une enquête annuelle réalisée par des experts en services auprès de clients privés qui travaillent avec des familles fortunées. Il étudie les sujets et défis les plus urgents auxquels sont confrontées les familles fortunées ainsi que leurs besoins actuels. N’hésitez pas à télécharger un exemplaire de ce rapport pour en savoir plus. (Publication is availble in english only)

Subscribe to newsletter

Thank you for your interest in our publication. Please also consider subscribing to our newsletter.