This page is not available in your selected language. Your language preference will not be changed but the contents of this page will be shown in English.

Pour changer votre emplacement actuel, veuillez en sélectionner un dans la liste d’emplacements Julius Bär ci-dessous. Si votre emplacement n’est pas listé, sélectionnez international.

E-Services

Veuillez sélectionner
e-Services supplémentaires

*Votre localisation actuelle est une approximation basée sur votre adresse IP et ne correspond pas nécessairement à votre nationalité ou votre lieu de résidence.

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter Insights

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter Insights

Nico Rosberg : aux commandes du changement positif

Ce n’est que cinq jours après avoir franchi la ligne d’arrivée du palpitant Grand Prix d’Abu Dabi 2016, qui l’a sacré champion du monde de Formule 1, que Nico Rosberg a fait l’annonce surprise de la fin de sa carrière de pilote. Depuis, cet Allemand domicilié à Monaco s’est lancé dans une carrière passionnante d’entrepreneur et d’investisseur du développement durable. À seulement 36 ans, il continue à monter sur les podiums, mais cette fois pour une cause plus noble : accélérer le changement positif.

Imprimer
share-mobile

Partager

Partager

Lorsque vous avez passé votre vie à vous efforcer d’être le meilleur pilote de certaines des voitures les plus rapides du monde, il est facile de croire que vous pouvez décider de lever le pied arrivé un certain stade. Même après deux décennies passées sur les circuits, Rosberg ne baisse pas le rythme et met désormais son dévouement au service d’autres causes. Il n’est donc pas surprenant qu’il ait été récompensé par le « Prix européen de la culture 2021 pour l’environnement », cinq ans seulement après avoir décidé d’exercer son influence au service d’un monde plus durable. Bien que sa nouvelle vocation semble être à l’opposé de son expérience passée, Nico imaginait déjà donner un tournant à sa vie lorsqu’il courait encore en F1. Il s’était promis de se rendre utile et a trouvé sa vocation dans le développement durable.

Le changement est à l’honneur au Greentech Festival de Berlin
En 2018, aux côtés de deux cofondateurs, Rosberg a lancé le Greentech Festival, un événement annuel devenu une plate-forme de premier plan pour les technologies, idées et produits verts. L’objectif est de mettre en avant certaines des innovations durables les plus avant-gardistes et de créer une communauté mondiale d’acteurs du changement et d’innovateurs. L’édition inaugurale s’est tenue à Berlin en 2019 et le festival est devenu l’une des plus importantes plates-formes de transfert de connaissances liées aux technologies vertes au niveau mondial. En 2021, le Greentech Festival a même été étendu à d’autres marchés tels que le Royaume-Uni, ce qui illustre son acceptation et sa pertinence à l’échelle de la planète. L’événement a également accueilli d’illustres orateurs comme la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le CEO de Google, Sundar Pichai.

Le Greentech Festival est l’un de nos projets phares. Nous voulons mettre en avant ce qui se fait de mieux dans l’espoir d’accélérer le changement positif.

Nico Rosberg

Avoir un impact en tant qu’investisseur
La carrière d’entrepreneur du développement durable de l’ancien pilote de course ne se limite pas à la promotion des technologies vertes lors de son festival. Il investit également dans des start-up et des entreprises créatrices d’innovations durables. En tant qu’ambassadeur mondial de Julius Baer, il témoigne des engagements et des initiatives de la banque dans les domaines de la durabilité, des investissements durables et des tendances de demain. Si beaucoup d’entre elles sont axées sur l’avenir de la mobilité, d’autres concernent différents secteurs de l’économie verte.

Par exemple, l’une des start-up de la version allemande de « Shark Tank » dans laquelle Nico a décidé d’investir est une marque de pâtes à base de 15 % de farine de grillons. Si la farine d’insectes ne bénéficie pas encore d’une large acceptation en Occident, environ deux milliards de personnes intègrent déjà les insectes dans leur alimentation hebdomadaire. Les avantages de la consommation d’insectes sont remarquables à plusieurs égards : moins d’émissions de CO2, moins de consommation de terres agricoles, un meilleur rapport coût-efficacité et des économies d’eau.

Pour Nico Rosberg, la réussite en tant qu’entrepreneur du développement durable implique de laisser un héritage à l’impact positif sur la planète. Il accorde une grande importance à l’investissement dans des produits et des technologies qui ne nuisent pas à la société ou à l’environnement. Malgré l’existence de normes environnementales, sociales et de gouvernance (ESG), il reste encore beaucoup à faire pour établir des pouvoirs et contre-pouvoirs au niveau mondial afin d’encadrer les agissements des hommes d’affaires et des investisseurs. C’est pourquoi il est fermement convaincu que les investisseurs doivent en faire plus et accorder une attention particulière aux projets potentiels avant d’apporter leur soutien financier. De plus, l’un de ses principes d’investissement consiste à n’investir que dans des produits et des idées commerciales qu’il comprend également parfaitement.

La révolution électrique
Nico Rosberg est également l’un des premiers investisseurs dans la Formule E, une série de courses de voitures tout-électriques lancée en 2014. En 2020, celle-ci est devenue la deuxième série de courses de voitures monoplaces à se voir accorder le statut de championnat du monde de la FIA, la première étant la Formule 1. La principale caractéristique de cette série de courses est l’introduction en toute transparence de l’innovation durable dans le sport automobile, montrant ainsi que le développement durable n’est pas forcément une entrave au divertissement.

La technologie de la Formule E s’applique déjà largement aux voitures de tourisme électriques. Avec les voitures de course, chaque milliseconde peut faire la différence entre la victoire et la défaite. Compte tenu de la nature ultra compétitive des courses, le sport automobile est depuis toujours un banc d’essai pour les nouvelles technologies. Le rétroviseur et le système de freinage antiblocage étaient initialement utilisés principalement sur les circuits de course. En outre, les voitures de course de la Formule E repoussent les limites de la conduite de véhicules électriques dans des conditions éprouvantes sur de longues périodes. Tout cela débouche sur des enseignements précieux qui seront ensuite intégrés dans la conception de millions de voitures de série.

Le secteur de la mobilité offre une opportunité unique de tout bouleverser et de tout créer de manière beaucoup plus durable.

Nico Rosberg

En outre, la Formule E montre au public à quel point les véhicules électriques sont puissants et captivants, ce qui sert également de campagne d’information sur l’avenir de la mobilité. La part des ventes de voitures rechargeables sur les principaux marchés européens est passée d’environ 2 % à près de 10 % au cours des quatre dernières années. Selon certaines estimations, les véhicules électriques représenteront plus de quatre voitures sur cinq vendues d’ici 2030.

Une affaire de famille
La passion de Nico pour les technologies durables et sa vision d’une communauté de personnes et d’entreprises s’efforçant de promouvoir un monde plus durable ne se limitent pas à sa carrière. Lui et ses proches se sont par exemple informés sur les polluants et autres facteurs susceptibles de nuire à l’environnement. En tant que père désireux d’inciter ses deux filles à s’orienter vers des objectifs concrets et à faire preuve d’altruisme, il essaie de rendre la lutte contre le changement climatique amusante, facile à comprendre et d’en faire une partie intégrante de la vie quotidienne. Domiciliée à Monaco, la famille est parvenue à éliminer le plastique de son logement et possède également une voiture électrique et des vélos électriques.

Nico Rosberg explique également qu’après avoir regardé le documentaire « Cowspiracy : Le secret de la durabilité », lui et ses proches ont repensé leurs habitudes alimentaires. La famille a réduit sa consommation de viande et de poisson et a opté pour un régime alimentaire basé davantage sur les végétaux, afin de défendre les droits des animaux, de réduire les émissions de CO2 et de préserver la propreté des océans.

« La transition vers le développement durable est une voie que chaque individu devrait emprunter. Il existe une quantité incroyable d’informations sur le développement durable et les mesures que nous pouvons adopter pour rendre la planète plus propre et plus sûre. Tout commence par la prise de conscience et la découverte de petits gestes créatifs pour faire du développement durable une partie intégrante de notre vie », conclut M. Rosberg.

Vous souhaitez discuter avec un expert de la manière dont vous pouvez avoir un impact ?

> Contactez-nous
> Consultez notre plate-forme de conseil patrimonial pour plus de ressources

Wealth Insights

Notre série « Wealth Insights » s’intéresse aux moments les plus importants de la vie, qu’il s’agisse de créer une entreprise, de constituer une fortune, de déménager à l’étranger, de préparer sa retraite ou de transmettre son patrimoine à la génération suivante. Nous posons les questions importantes et proposons des réponses dans une perspective de gestion de fortune.

Articles connexes